Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 07:31

Un exemple parmi d’autres de ce qu’est devenu l’été dans le Sud de la France depuis que le seuil de saturation de l’atmosphère par l’eau des avions a été dépassé. Les prémices de ce triste climat ont vraiment commencé avec l’agrandissement de l’aéroport de Marignane fin 2006. Aujourd’hui les effets destructeurs sont très visibles sur la nature. Si vous êtes peu sensibles aux signaux envoyés par les bêtes et les plantes, vous pouvez néanmoins percevoir le malaise dans la tombée prématurée de la nuit.

La météo annonce temps estival, mais de façon plus nuancée. Prenez le temps d’écouter attentivement chaque mot d’un bulletin météo, peu importe de quel annonceur, ils semblent s’être donné le mot. C’est à qui trouvera la plus jolie tournure pour nous expliquer qu’il va faire beau sans faire vraiment beau. En tous cas personne ne dira clairement : « Beau temps, seulement gêné par les traînées de condensation des avions plus ou moins diffuses le matin, devenant de plus en plus visibles en cours de journée et pouvant occasionner quelques orages ou brouillards en soirée.»

Quelques photos prises à l’Estaque, charmant quartier de Marseille, où l'on peut déguster les panisses, célèbres petites galettes de farine de pois chiches frites, tout en savourant les nouveaux aménagements du port et une des plus authentiques ambiances marseillaises.

Dimanche 29 juin 2008, 20 heures. Le village, après une éprouvante journée de chaleur moite, est encore vibrant du chant des cigales. On croise de nombreux visages sérieusement cramoisis.


Au fond un nuage laiteux de traînées d'avions agglomérées.


Au-dessus de la mer des traînées d'hydrocarbures des avions mêlées à la pollution industrielle et automobile.


Un léger brouillard, formé par la descente du ciel du trop d'humidité généré par l'intense trafic aérien, donne une ambiance automnale au port de plaisance.


Le soleil blanc, caractéristique des territoires devenus Avionie, contribue largement à cette ambiance surréaliste pour un paysage du Sud de la France.


21h12, alors que nous sommes sensés jouir des soirées enchanteresses des plus longs jours de l'été, les cellules automatiques ont déjà détecté le manque de lumière et déchenché l'allumage des lampadaires depuis un bon moment.



Au loin le soleil couchant est visible sur les traînées d'avions devenues orageuses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens