Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 09:47

Jeudi 22 mai 2008 Hubert Reeves était invité à Aix-en-Provence.

http://www.laprovence.com/articles/2008/05/22/458190-AIX-Une-lecon-ecologique-pour-petits-et-grands-Aixois.php

 

Dans cet article, signé Julien Danielides du quotidien La Provence édition d’Aix-en-Provence, la réponse d’Hubert Reeves à la question « La Provence est-elle particulièrement menacée, dans ses paysages, dans son climat, dans les années qui viennent ? » se révèle aussi évasive que convenue et bien loin de répondre au malaise ressenti par de plus en plus d’Aixois  devant la mise à mal de leur étendard, l’enviée lumière du Sud.

 

Oui, la Provence est particulièrement menacée. Plus que menacée, La Provence, et particulièrement la région d’Aix et le Grand Site de la Sainte-Victoire,  sont déjà atteints dans leurs paysages, leurs microclimats, leur biodiversité tant animale que végétale.

 

L’humidité et l’assombrissement global apportés par un trop important trafic aérien nuisent gravement à la spécificité des plantes et des animaux des climats méditerranéens. La fraîcheur crépusculaire et matinale diminue la sensation de bien-être aux terrasses ou au bord des piscines. Les économies agricoles, viticoles et touristiques vont être très prochainement touchées. Le manque de lumière commence à atteindre le moral et peut amoindrir la santé des habitants. Les orages de pluie ou de grêles sont de plus en plus menaçants et perturbants.

 

Il est temps de prendre Hubert Reeves aux mots imprimés à la fin de l’article en question : « La politique de l'autruche n'est pas la meilleure. Savoir que les risques existent de détérioration des conditions de vie sur Terre, qu'ils sont grands, est une étape déjà franchie par presque tout le monde.
La deuxième étape concerne les élus et les électeurs car on ne peut tout attendre des uns et rien des autres. Tout le monde a une responsabilité, certes plus ou moins grande. À chacun sa part de travail. L'avenir est, pour une grande part, en construction dès aujourd'hui. Choisissons de bien le construire. Il sera le quotidien de nos enfants et de leurs enfants. »


N’attendons pas passivement que le manque de pétrole cloue les avions au sol. Ce serait alors trop tard pour beaucoup de vies terrestres, même la nôtre.


23 mai 2008, fin d'après-midi, traînée d'avion au-dessus d'Aix-en-Provence


24 mai 2008, début de matinée, traînée d'avion sur la Sainte-Victoire



13 mars 2008 sainte-victoire, levers de soleil en avionie
 

 
12 janvier 2008 La Sainte-Victoire un jour de soleil
 


2008, année des premiers effets à grande échelle du voilage du soleil en région PACA.

C'est bien ce que nous vivons.

J'avais essayé timidement d'en alerter les lecteurs de la Provence par l'intermédiaire du courrier des lecteurs dès juin 2007. Mon envoi n'avait pas été retenu.

De :

openrange (grands espaces)

A :

courriersdeslecteurs@laprovence-presse.fr

Date :

26/06/07 à 14h50

Objet :

2007 année 0 de la disparition du soleil

 

2007 année 0 de la disparition du soleil

Bien sûr personne ne croira à ce titre et pourtant les colonnes de La Provence nous ont prévenu depuis l'automne dernier de l'ouverture de 11 lignes nouvelles à Marignane et le salon du Bourget vient de se terminer dans l'euphorie se glorifiant d'une augmentation prévisible du trafic aérien de 20 % d'ici à 2015.

Seulement la nature n'est pas linéaire, elle se sature par seuil et l'un d'entre eux vient d'être franchi dans sa capacité à ne plus pourvoir dissiper les nuages créés par les échappements des avions.

En toute objectivité prenez le temps au fil des jours de regarder le ciel, l'intensité et la couleur de la lumière le matin au lever, le soir au coucher, la forme des nuages par ciel bleu et même par temps gris. Combien de jours vraiment sans aucun nuages ? Et quand le ciel paraît bleu, jugez de l'intensité de la netteté des contours des ombres au sol. Les effets sont encore minimes, mais quand même, en prenant le temps d'y réfléchir, vous vous êtes déjà rendus compte que le moral est sensible à cette lumière de plus en plus blafarde, les moments au bord des piscines sont moins agréables, l'envie de glaces moins fortes...

Il est temps de retrouver le soleil ici ou ailleurs. Cercle vicieux, car en allant ailleurs on y créera aussi du ciel blanc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens