Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 19:47

Ecartelé entre goût du jour écologique et désir de classique croissance économique, le bouillant Nicolas Sarkozy, Président de la République, avait lâché le 6 mars 2010 au salon de l’agriculture de Paris cette phrase devenue culte jusqu’à servir d’exemple dans Wiktionnaire, le dictionnaire libre :

« Je voudrais dire un mot de toutes ces questions d’environnement, parce que là aussi ça commence à bien faire. »

https://fr.wiktionary.org/wiki/%C3%A7a_commence_%C3%A0_bien_faire

 

Dans la dernière ligne droite avant COP 21, moins démonstratif que son prédécesseur, François Hollande, Président de la République grand représentant du commerce aéronautique, laisse cependant transpirer, à mots couverts, la même préoccupation. Ou du moins une dualité entre une volonté d’agir véritablement, ce qu’il clame en toute occasion en usant des mêmes expressions que Nicolas Hulot, et laisser agir, la planète, la science ou encore Nicolas Hulot.

 

TENTATION 1, laisser agir la planète : Samedi 19 septembre 2015, lors du premier jour de son voyage officiel à Tanger, en ce Maroc qui accueillera la COP 22 de 2016 :

« … pour que notre planète puisse prendre les bonnes décisions pour assurer son avenir. »

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1156697  au début de la 9ème minute de l’enregistrement

Samedi 19 septembre 2015, 18h29, avancée de la mer aux Saintes-Maries de la Mer, Camargue

Samedi 19 septembre 2015, 18h29, avancée de la mer aux Saintes-Maries de la Mer, Camargue

TENTATION 2, laisser agir la science : Jeudi 17 septembre 2015, François Hollande a répondu aux questions des journalistes Gaëtane Morin, Nathalie Schuck et François Vey :

« Il ne faut pas croire à un miracle scientifique qui nous sauverait du réchauffement climatique. »

Aujourd’hui en France magazine du vendredi 25 septembre 2015, page 52, dossier grand angle / climat « Sauver la planète, ça n’a pas de prix »

Vendredi 25 septembre 2015, 17h42, recul des glaciers à Chamonix / Manuel Valls 1er ministre à son retour de la Mer de glace / punaise éblouie tombée sur le dos / abeille éblouie errant au sol

Vendredi 25 septembre 2015, 17h42, recul des glaciers à Chamonix / Manuel Valls 1er ministre à son retour de la Mer de glace / punaise éblouie tombée sur le dos / abeille éblouie errant au sol

TENTATION 3, laisser encore plus agir Nicolas Hulot : Samedi 26 septembre 2015 dans Le Parisien, dimanche 27 dans le Dauphiné Libéré

« Remaniement : Hollande, la tentation Hulot »

http://www.leparisien.fr/politique/remaniement-hollande-la-tentation-hulot-26-09-2015-5129063.php

« Gouvernement : François Hollande veut Nicolas Hulot »

http://www.ledauphine.com/politique/2015/09/26/francois-hollande-veut-nicolas-hulot

Samedi 26 et dimanche 27 septembre 2015, une nouvelle fois Météo France ignore ou minimise les nuages de culture engendrés par la combustion du kérosène

Samedi 26 et dimanche 27 septembre 2015, une nouvelle fois Météo France ignore ou minimise les nuages de culture engendrés par la combustion du kérosène

LE SOUHAIT de François Hollande pour sauver la planète : Déjà annoncé aux Nations Unies en 2014 pour que dans deux cents ans le monde entier puisse dire que le destin du monde a une nouvelle fois changé en 2015 parce que :

« C’est à Paris qu’il y a eu la révolution climatique »

Aujourd’hui en France magazine du vendredi 25 septembre 2015, à la Une et page 53, dossier grand angle / climat « Sauver la planète, ça n’a pas de prix »

 

 

REVOLUTION CLIMATIQUE POUR DE VRAI

Une révolution n’est pas un consensus sur une évolution, même garantie par un contrat contraignant.

Une révolution, par définition, c’est un brusque changement, une autre route.

« Qu’est-ce que vous comptez faire avec cette histoire de dérèglement climatique, vous les arbres ? » / «  Car vous les pierres, vous les arbres, et vous aussi les animaux, le problème du climat est aussi votre problème et vous comptez faire quoi ? »

« Qu’est-ce que vous comptez faire avec cette histoire de dérèglement climatique, vous les arbres ? » / « Car vous les pierres, vous les arbres, et vous aussi les animaux, le problème du climat est aussi votre problème et vous comptez faire quoi ? »

Campagne publicitaire « Si on ne fait rien, personne ne le fera à notre place » confiée à l’agence BDDP & Fils. Campagne aux frais du contribuable par le biais de la Coalition Climat 21 car elle s’est vu attribuer par Manuel Valls, Premier ministre le label « Grande cause nationale 2015 »

http://www.bddpetfils.fr/fr/article/la-coalition-climat-21-lance-sa-campagne-avec-bddp-fils

 

Dans cette campagne point de CO2, omis le mot réchauffement, juste un vibrant appel à la sagesse de la nature. A deux mois de COP 21 la révolution souhaitée par François Hollande est-elle enfin en route ?

« Pendant combien de temps peut-on se dire qu’on verra ça plus tard ? »

« Pendant combien de temps peut-on se dire qu’on verra ça plus tard ? »

« La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre. » Planète Avionie 01/01/2008 www.eauseccours.com

 

La météo, le climat, ce sont d’abord du ciel bleu et des nuages. Les avalanches, les écroulements de falaise, les orages en long, les nuages après les orages, la couleur et le flou des ombres, les cloportes en plein jour, les abeilles et les mouches renversées sur le dos, la rosée du matin, les feuilles et la peau brulées par le soleil,… nous rappellent que la vie terrestre est régie par l’eau et la lumière, nous disent en silence qu’il faut se sortir des images satellites, des courbes de température pour regarder de ses propres yeux l’aspect du ciel jusqu’à remarquer la disparition du ciel limpide et l’apparition de nuages surnuméraires. C’est cela qu’il faut voir maintenant, là, tout de suite.

Lundi 28 septembre 2015, 09h37, ciel avionneux, assombrissement global par beau temps aux Stes-Maries de la mer, Camargue

Lundi 28 septembre 2015, 09h37, ciel avionneux, assombrissement global par beau temps aux Stes-Maries de la mer, Camargue

Mardi 29 septembre 2015, 15h21, nuages surnuméraires anthropiques caractéristiques du trafic aérien dans le ciel de la Ste-Victoire et d’Aix-en-Provence

Mardi 29 septembre 2015, 15h21, nuages surnuméraires anthropiques caractéristiques du trafic aérien dans le ciel de la Ste-Victoire et d’Aix-en-Provence

"Début juin, lors d’un voyage au Maroc dans le cadre de la préparation de la conférence climat de décembre, j’ai entendu cette phrase terrible : « A Paris, en décembre, vous allez décider qui va mourir ou pas ». Si nous ne parvenons pas à un accord en décembre, nous risquons de condamner à mort des gens qui subissent un phénomène qu’ils n’ont pas provoqué : les conséquences du réchauffement climatique liées à l’émission de gaz à effet de serre." Nicolas Hulot

 

Nicolas Hulot, François Hollande, Météo France, le GIEC, l’ONERC et bien d’autres haut responsables politiques, scientifiques ou d’ONG le savent tout en cherchant à y échapper :

Le premier gaz à effet de serre n’est pas le gaz carbonique mais la vapeur d’eau engendrée par la combustion du kérosène.

 

« Des solutions existent, il faut les mettre en place », campagne Coalition climat 21

« Sauver la planète, ça n’a pas de prix », François Hollande

 

Le miracle scientifique qui sauverait la planète peut exister très simplement et à moindre frais : Il suffit de prendre à COP 21 la décision d’équiper les avions d’un système de récupération de l’eau produite dans la combustion du kérosène. La révolution climatique est vraiment là.

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

http://www.eauseccours.com/2015/02/vers-cop21-nuancier-a-la-nicolas-hulot-bleu-francais-gris-chinois-vert-americain.html

http://www.eauseccours.com/2014/12/une-occasion-subliminale-de-comprendre-les-nuages-anthropiques.html

http://www.eauseccours.com/2014/11/hulot-hollande-climato-naifs-en-1ere-ligne-pour-cop-21-paris-2015.html

et aussi

http://www.eauseccours.com/2014/10/les-apiculteurs-se-meurent-accros-a-l-utopique-alchimie-de-la-com.html  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans COP21
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens